Le cheval des mers.

Aujourd’hui je présente un animal que tout le monde connaît (à peu près), l’hippocampe. Celui-là est un des plus beaux de ma collection ! Ce modèle nous vient d’un de mes auteurs favoris, à savoir Román Díaz, qui a toujours su faire des animaux très vivants en origami.

Ce modèle est assez compliqué. Il nécessite beaucoup d’inversions de plis et de groupes de plis, comme au niveau du buste et de la queue pour former la partie inférieure de l’animal. Ces étapes ne sont pas forcément évidentes. La partie qui concerne la crinière nécessite également un peu de travail. Une grosse partie dans la réalisation de ce modèle reste une belle mise en forme finale. Sans celle-ci, il ne ressemble franchement pas à grand-chose. Je parle notamment de la crinière, des oreilles, de la nageoire arrière, des branchies (enfin je crois que ce sont des branchies…), ainsi que la queue. Toute la beauté de ce modèle vient de là !

Si on regarde bien, cet hippocampe a des pattes avant, alors qu’un véritable hippocampe n’en a pas. Il s’agît de en réalité de la version mythologique de l’animal marin, celui tirant les chars des divinités des Océans, comme Poséidon, les Néréides ou les tritons (et oui, parce qu’en plus d’être passionné d’origami, je suis aussi féru de mythologie, en particulier de mythologie grecque).

Hippocampe 001 blog

Hippocampus

  • Auteur : Román Díaz
  • Diagramme : Origami for Interpreters
  • Temps de réalisation : ~2h

 

Mathieu