L’oiseau qui renaît de ses cendres.

Aujourd’hui, je présente un de mes modèles favoris. En réalité, c’est ce modèle qui m’a donné l’envie de faire de l’origami à haut niveau, le Phœnix. Pour ceux ou celles qui ne connaissent pas, le Phœnix est un animal mythologique, commun à plusieurs cultures, qui a pour habitude de s’immoler lorsque sa fin approche. De ses cendres renaît un second Phœnix.

Au niveau du modèle, la première chose à dire est qu’il prend énormément de temps pour être terminé. Celui-ci m’a pris environ huit heures. J’ai beaucoup hésité avant de le commencer, ne sachant pas si j’arriverais au bout. Au final, le modèle est terminé et pas trop mal réussi, je trouve. J’ai rencontré moins de difficultés que prévu en le faisant, le modèle n’est pas le plus dur des modèles que j’ai réalisés jusque-là. Par contre, pour le moment, c’est le plus long ! Je pense qu’un second modèle attendra un peu.

Il est également préférable d’utiliser une grande feuille pour faire ce Phœnix. En partant d’une feuille de cinquante centimètres de côté, certains détails de la tête font une taille de l’ordre du millimètre. Le modèle étant beaucoup plus petit que la feuille de départ, ça implique de très nombreuses épaisseurs par endroits. Bien sûr, le modèle est encore et toujours réalisé à partir d’une unique feuille, non découpée et non collée.

Pour ce qui est des détails, on voit que tout y est. Les pattes et les griffes, les ailes, une queue que je trouve très jolie et une tête extrêmement travaillée. On peut voir le bec ouvert de l’oiseau ainsi que différentes collerettes.

Une belle pièce de collection !

Article et photo plus récents sur le Phœnix:

Phœnix, deuxième essai

Phoenix 002 blog

Phoenix 3.5

  • Auteur : Satoshi Kamiya
  • Diagramme : Works of Satoshi Kamiya 2
  • Temps de réalisation : ~8h

 

Mathieu