La bête à bon Dieu.

Aujourd’hui, je présente un modèle sur lequel j’ai pris beaucoup de plaisir ne le pliant, la coccinelle en origami. Tout le monde connaît cet insecte, reconnaissable par ses élytres rouges, tachetés de noir. Ce petit coléoptère est relativement agréable à plier, malgré quelques difficultés. Rien d’insurmontable, cependant. Les pattes sont quand même un peu épaisses. Pour la plier, une feuille d’une vingtaine de centimètres de côté suffit, pas trop épaisse. Cela permet d’obtenir une coccinelle terminée qui mesure dans les cinq centimètres de long.

Ce qui me plaît particulièrement sur ce modèle, ce sont les points. On peut voir sur les photos que les élytres de cette coccinelle ont des points faits avec des plis. Ces points sont réalisés avec la face opposée du papier. En effet, cette coccinelle est réalisée à partir d’une seule feuille carrée, toujours non découpée, avec un côté noir et un côté rouge. La forme légèrement arrondie des élytres est obtenue en étirant plusieurs couches de papier vers l’abdomen de la coccinelle. Avec ça, on reconnait bien nos coléoptères préférés. Certains détails de la tête sont également présents, comme sa forme un peu arrondie et des petites antennes.

Une petite coccinelle prête à prendre son envol depuis sa feuille !

Coccinelle 001 blog

Coccinelle 002 blog

Coccinelle 004 blog

Ladybug

  • Auteur : Marc Kirschenbaum
  • Diagramme : Origami Bugs
  • Temps de réalisation : ~1h30

 

Mathieu