Arachnophobes, au-revoir…

Pour Halloween, j’avais déjà fait entre autres un crâne et un fantôme, ce coup-ci je vais rester classique et présenter une belle araignée. Et tant qu’à faire, une mygale ! On connaît tous, je pense, cette grosse bestiole à huit pattes, qui suscitent la peur de beaucoup de gens. Pour ce qui est des mygales, on peut avoir l’impression qu’elles ont dix pattes, mais il n’en est rien. Elles ont la particularité d’avoir leurs pédipalpes dirigés vers l’avant, ce qui ressemble de loin à des pattes. Ce modèle est celui de ma collection (parce que oui, j’en ai d’autres !) qui fait le mieux ressortir ce détail. On voit aussi très bien les formes du corps et de l’abdomen, ainsi que les chélicères, les trucs à côté de la bouche.

Sur le fond, cette araignée n’est pas extrêmement compliquée. Il suffit de bien maîtriser les plis enfoncés, et la plupart des étapes iront toutes seules. La vraie difficulté vient du fait que le modèle est extrêmement épais. Mais vraiment très épais ! Les pattes ont une trentaine d’épaisseur de papier sur toute leur longueur, et un peu plus à la base. Avec un papier normal, même fin, la mise en forme de cette araignée est extrêmement difficile, voire impossible si le papier est trop épais. Je déconseille formellement le papier d’imprimante pour essayer ce modèle.

J’ai tenté une première version avec du papier kraft standard (60g/m²), je suis allé au bout mais je n’ai pas réussi à mettre en forme le modèle comme je le voulais. J’ai ensuite tenté ce modèle avec du papier de soie naturel de murier (première et deuxième photos), de très faible épaisseur, qui a permis une mise en forme assez simple des pattes, même si elles peuvent avoir tendance à se rouvrir sur leur dernière partie. Mais ce détail ne choque pas, je trouve. En plus, ce papier est légèrement velu, histoire de rajouter un peu de réalisme à la chose… J’ai ensuite plié cette mygale avec du papier de soie standard, vu le prix du précédent (dernière photo). Ca passe plutôt bien aussi. Je conseille quand même une assez grande feuille. Un carré d’une cinquantaine de centimètres de côté permet d’obtenir une mygale taille réelle.

Une jolie bébête pour fêter Halloween !

Mygale 001 blog

Mygale 002 blog

Mygale 006 blog

Tarantula

  • Auteur : Robert J. Lang
  • Diagramme : Origami Insects Volume 2
  • Temps de réalisation : ~2h30

 

Mathieu