Le meilleur imitateur parmi les oiseaux !

Ce coup-ci, à la suite du petit oiseau, on va rester dans le registre des oiseaux et passez à une autre espèce, l’oiseau-lyre. Cet oiseau ressemble un peu à un paon mais possède quelques caractéristiques un peu spéciales.

Le surnom de cet oiseau est dû à la forme de ses deux longues plumes de chaque côté de sa queue, qui peuvent représenter la forme d’une lyre, une espèce de harpe. Sa particularité la plus remarquable est son aptitude à imiter toute sorte de son de son environnement. Il peut donc imiter d’autres oiseaux, mais aussi des bruits plus artificiels, comme des bruits de chantier, de voiture ou d’appareil photo (si si, pour de vrai, je vous invite à aller voir des vidéos sur internet !).

Au niveau du modèle en lui-même, c’est loin d’être le plus compliqué que j’ai eu à faire. Le modèle est assez simple en soi, si on maîtrise correctement les plis enfoncés. Ils servent notamment à obtenir les longues plumes de la queue. Vient ensuite l’étape pénible, si on veut. Les plis inversés et la texture de la queue. Ces étapes ne sont pas forcément très compliquées, mais il y en a tellement que ça devient vite répétitif. Il faut utiliser un papier assez fin, vu que la longueur des plumes implique un grand nombre d’épaisseurs, car ce modèle est encore et toujours fait à partir d’un seul carré de papier, non découpé.

Au final, ce modèle est assez impressionnant, principalement dû à la manière de le présenter, avec la queue relevée. Il nécessite quand même un petit socle, pour le faire tenir bien droit. Contrairement aux autres modèles d’oiseau, il tient difficilement en équilibre sur ses pattes.

Oiseau-lyre 001 blog

Lyrebird

  • Auteur : Satoshi Kamiya
  • Diagramme : Works of Satoshi Kamiya 2
  • Temps de réalisation : ~2h

 

Mathieu